La nouvelle dimension de la compétition

Posée au ras du bitume sur ses roues de 18 pouces, la RCZ Peugeot Sport n’attend qu’une chose : faire rugir son moteur de 250 ch. et prendre la piste ! Etroitement dérivée du coupé emblématique de la Marque, la déclinaison compétition-clients entrera en action la saison prochaine, dans le cadre de formules monotypes organisées en France et à l’étranger. Bénéficiant du savoir-faire de Peugeot Sport acquis depuis plus de trente ans, la RCZ propose un rapport qualité / performances / prix sans équivalent sur le marché. A l’instar du modèle de série, la version compétition se classe dans la catégorie ‘premium’, comme en attestent son design expressif, sa finition intérieure soignée et sa mécanique reprenant les technologies les plus nobles. La RCZ Peugeot Sport s’adresse à tous les types de pilotes de berlines : les plus aguerris affineront leurs réglages à l’aide des acquisitions de données, tandis que les gentlemen drivers apprécieront l’agrément de pilotage procuré par le couple du moteur 1.6 THP. Tous seront enthousiasmés par la rigueur du châssis, les palettes de commande de boîte de vitesses et la puissance du freinage… Tout en concevant une voiture de compétition haut de gamme, Peugeot Sport a intégré la maîtrise des coûts dans sa démarche. Commercialisées au prix de 54.900 € HT, les RCZ Peugeot Sport sont livrées prêtes à courir après avoir été testées. Eléments mécaniques scellés, quota de pneumatiques limité et dotations permettront aux concurrents de disputer une saison complète (7 meetings) avec un budget maîtrisé.

image

CONCEPT :
TOUT LE SAVOIR-FAIRE DE PEUGEOT SPORT

Inédite chez Peugeot Sport, l’idée d’une berline compétition-client ‘premium’ est née lors de la commercialisation de la RCZ. Le design sculptural et novateur du modèle de série ainsi que son moteur 1.6 THP, constituaient une excellente base pour le développement d’une version vitaminée destinée à la compétition.

Afin de conserver une totale cohérence avec le modèle de série, la RCZ Peugeot Sport reprend tous ses attributs esthétiques distinctifs. Le capot, le toit à double bossage ou les arches en aluminium poli sont autant de clins d’œil stylistiques participant à l’équilibre d’une silhouette sportive et contemporaine. La version compétition se distingue par quelques détails : aileron arrière réglable, rétroviseurs et trappe de toit destinée à rafraichir l’habitacle.

L’étude de la RCZ Peugeot Sport a commencé avant le printemps de l’année 2010, le premier roulage ayant lieu au mois d’août sur le circuit de Satory. Afin de proposer un produit abouti, associant performances et fiabilité, les débuts en compétition ont été programmés au début de la saison 2012. L’année 2011 a permis de mener un programme de développement intensif, comprenant des séances en soufflerie et des roulages sur sept circuits différents. De l’asphalte abrasif de Dijon aux courbes techniques du Val de Vienne en passant par la chaleur de Navarra, les pilotes d’essai – aux styles de pilotage complémentaires – ont accumulé plus de 8.000 kilomètres avec la même voiture.

À BORD :
LE PILOTE AU CENTRE DE TOUTES LES ATTENTIONS

A bord, le pilote de la RCZ Peugeot Sport est particulièrement choyé. Sanglé par un harnais six points dans le baquet compatible Hans®, il accède directement à la console centrale intégrant les différentes commandes et le limiteur de freinage arrière. Dans son champ de vision, l’écran couleur délivre les informations indispensables à un pilotage précis et efficace. Aucun doute, la RCZ Peugeot Sport est une véritable voiture de course.

En action, la voiture impressionne d’abord par la linéarité de ses accélérations. Avec une puissance de 250 ch. et un couple de 290 N.m, le moteur 1.6 THP « pousse » en permanence. Disponible dès les plus bas régimes, le couple permet des reprises franches en sortie d’épingles serrées.

Solidaires du volant, les palettes de commande de la boîte de vitesses séquentielle permettent des passages de rapport instantanés. Un dispositif électronique de gestion des changements de vitesse dispense le pilote d’utiliser l’embrayage.

Dans les courbes, les qualités du châssis sont tout aussi impressionnantes. Naturellement équilibré, le comportement de la RCZ Peugeot Sport est sécurisant et efficace. L’absence d’assistance de freinage permet au pilote de profiter de toute la puissance des disques de 355 mm pincés par des étriers à six pistons.

Les chasseurs de chrono comme les gentlemen drivers apprécieront une voiture sécurisante, facile à prendre en main et autorisant suffisamment de réglages pour s’adapter à tous les styles de pilotage.

TECHNIQUE :
UNE SAVANTE ALCHIMIE

La RCZ Peugeot Sport reprend les caractéristiques de base du modèle de série. La monocoque d’origine reçoit un arceau-cage soudé, assurant la sécurité du pilote comme la rigidité du châssis. Sous le capot, le moteur 1.6 THP reçoit une préparation comprenant une ligne d’admission optimisée, un nouveau turbo et des bielles et pistons spécifiques. Il est accouplé à une boîte de vitesses séquentielle à six rapports développée pour cet usage. Les trains roulants reprennent pour grande partie les pièces d’origine, tandis que les amortisseurs sont l’œuvre de Peugeot Sport. Tout en assurant une maîtrise des coûts d’exploitation, cette association de composants issus de la série et de pièces compétition permet de garantir un excellent niveau de performance et de fiabilité.

Moteur, boîte de vitesses et gestion électronique

Placé en position transversale, le bloc EP6CDTm (4 cylindres 1.600 cm3) reçoit des pistons et des bielles spécifiques à la compétition. Les autres composants de l’équipage mobile (vilebrequin, volant moteur, arbres à cames, soupapes) sont issus de la série, tout comme la culasse et le boîtier papillon. La boîte à air spécifique est alimentée par une écope située au centre de la calandre et le turbo Borg Warner est refroidi par l’échangeur d’origine, monté au dessus du radiateur d’eau spécifique. Issu de la série, le collecteur d’échappement est prolongé par une ligne de 70 mm de diamètre délivrant une sonorité flatteuse. Tous les moteurs sont assemblés, rodés, plombés et testés au banc avant leur montage dans les voitures.

Développée par Sadev, la boîte de vitesses séquentielle à six rapports intègre un différentiel autobloquant à glissement limité. Deux palettes au volant actionnent la commande hydraulique de boîte assurant ainsi des changements de rapport très rapides et une excellente fiabilité à long terme. Le système permet par ailleurs de monter les rapports à la volée.

La gestion électronique est assurée par un boîtier Magneti-Marelli SRT, intégrant un système d’acquisitions de données châssis et moteur. Le faisceau électrique spécifique est commandé par une powerbox regroupant toutes les commandes et intégrée dans la console centrale. RCZ Peugeot Sport est livrée accompagnée des logiciels Wintax (exploitation des données).

Châssis, trains et liaison au sol

Dépourvue de ses isolants phoniques, la monocoque en acier reçoit un arceau-cage soudé, qui prend notamment appui sur les points de fixation supérieurs des suspensions. L’ensemble assure à la fois la sécurité du pilote et la rigidité du châssis. La coque reçoit également des modifications pour supporter trois vérins de levage et le mat de l’aileron arrière réglable.

Le train avant pseudo-MacPherson avec barre anti-roulis reprend la plupart des pièces de série. Développés par Peugeot Sport, les amortisseurs permettent de multiples possibilités de réglages : hauteur de caisse, carrossage et pince. Modifiée par rapport à l’origine, la crémaillère de direction est à assistance hydraulique. A l’arrière, la traverse déformable supporte les bras tirés d’origine, tandis que les combinés ressort-amortisseur sont également spécifiques à la compétition. RCZ Peugeot Sport est chaussée de pneumatiques slicks durs 25-64R18 montés sur des jantes monoblocs.

Grâce au travail d’allègement effectué sur le châssis, RCZ Peugeot Sport affiche un poids à vide de 1.070 kg, soit 250 kg de moins que le modèle de série.

Sécurité

Performant, endurant et précis, le système de freinage est un des composants essentiels de la sécurité active. L’absence d’assistance favorise un toucher de pédale constant et précis. A l’avant, les disques ventilés de 355x28 mm sont pincés par des étriers six pistons. A l’arrière, les disques pleins de 290x12 mm sont issus de la série. La répartition de la puissance de freinage s’effectue au moyen d’un limiteur proportionnel décroissant agissant sur l’arrière. Ce dispositif permet d’éviter les blocages lors des freinages dégressifs.

En plus des structures déformables prévues sur le modèle de série, RCZ Peugeot Sport intègre de série tous les éléments de sécurité passive indispensables à la pratique du sport automobile sur circuit : arceau-cage multipoints soudé, siège-baquet compatible Hans®, harnais six points, extincteur, coupe-circuit…